Alice Zeniter – Juste avant l'Oubli [critique]

08/10/2021

La production littéraire française est si foisonnante qu’il m’est impossible de lire tous les romans qui me font de l’œil. Mais il arrive qu’un rendez-vous manqué se concrétise quelques années plus tard grâce à une promo alléchante présente dans la librairie numérique de la marque à la pomme. C’est ainsi que je me suis retrouvé à lire, six ans après sa parution, Juste avant l’Oubli, le cinquième roman de Alice Zeniter – un roman que j’avais longtemps hésité à lire en 2015.


Il règne à Mirhalay une atmosphère étrange. C’est sur cette île perdue des Hébrides que Galwin Donnell, maître incontesté du polar, a vécu ses dernières années avant de disparaître brutalement – il se serait jeté du haut des falaises. Depuis, l’île n’a d’autre habitant qu’un gardien taciturne ni d’autres visiteurs que la poignée de spécialistes qui viennent tous les trois ans commenter, sur les « lieux du crime », l’œuvre de l’écrivain mythique. Cet été-là, Émilie, qui commence une thèse sur Donnell, est chargée d’organiser les Journées d’études consacrées à l’auteur. Elle attend que Franck, son compagnon, la rejoigne. Et Franck, de son côté, espère que ce voyage lui donnera l’occasion de convaincre Émilie de passer le restant de ses jours avec lui.Mais sur l’île coupée du monde rien ne se passe comme prévu – extrait quatrième de couverture.


PARDONNER PEUT-ÊTRE, OUBLIER JAMAIS

Si l’exercice littéraire réalisé par Alice Zeniter dans Juste avant l’Oubli – imaginer un vrai-faux écrivain, sa biographie et son œuvre – est notable et réalisé avec talent, le  résultat, sans être déméritant, n’est pas au niveau de la réalisation. La faute à une histoire qui pèche parfois par manque d’intérêt malgré son luxueux écrin. Reste un roman agréable et un moment de lecture plaisant.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

la_possibilite_d_une_ile
le_voyant_d_etampes
premier_sang
juste_avant_l_oubli
Alice Zeniter
Juste avant l'Oubli
19/08/2015 – Flammarion
288 pages

À Propos de l'auteur

Alice Zeniter est née en 1986. Elle a publié cinq romans, parmi lesquels Sombre dimanche (Albin Michel, 2013, prix du Livre Inter, prix des lecteurs de L’Express et prix de la Closerie des Lilas), Juste avant l’Oubli (Flammarion, 2015, prix Renaudot des lycéens) et L’Art de perdre (Flammarion, 2017, prix littéraire du Monde et prix Goncourt des lycéens). Elle est dramaturge et metteuse en scène.

alice_zeniter