Bloodlands – saison 1 [décryptage]

29/05/2021


Thriller policier en quatre épisodes de presque une heure chacun, la première saison de Bloodlands, série irlandaise, débarque sur Canal+. Créé par Chris Brandon et mettant en scène James Nesbitt (très prolifique à la télévision et aperçu au cinéma dans le rôle de Bofur dans La trilogie Le Hobbit). Dotée d’un synopsis assez classique mais accrocheur, la série peine pourtant à susciter l’intérêt.

bloodlands_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Tom Brannick (James Nesbitt) est un détective de la police nord-irlandaise, surnommé le « Noir irlandais ». Après avoir relié une lettre de suicide à une vieille affaire, le policier va se lancer dans une une chasse à l’homme vindicativee.

bloodlands_saison_1


SUNDAY BLOODY SUNDAY

Si la trame est d’un abord assez classique, Bloodlands est une série qui se distingue des autres du même genre grâce au contexte historique du conflit nord-irlandais qui apporte une profondeur au côté thriller du programme. Cependant, malgré cela, la série peine à susciter l’intérêt ; et ce n’est pas le twist éculé de milieu de saison qui change la donne. À partir de là, le scénario devient de plus peu crédible et les acteurs ont beau faire leur maximum, ils n’arrivent pas à sauver le programme.

bloodlands_saison_1

EN RÉSUMÉ

Assez décevante, cette première saison de Bloodlands a le mérite d’être courte.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

the-innoncent
your_honor
cardinal_saison_4