Capucine Delattre - Les Déviantes [critique]

23/9/2020

De Capucine Delattre nous ne savons pas grand chose. Et pour cause, la primo-romancière est âgée d'à peine vingt ans et, par conséquent et en toute logique, n'a pas grand chose à mettre sur son CV. Elle fait pourtant parler d'elle en cette rentrée littéraire mais je dois avouer que je ne partage pas complètement l'enthousiasme que semble générer Les Déviantes.


À 29 ans, elle avait l'argent, la stabilité, le prestige. Hier encore, elle exerçait de hautes fonctions dans une grande entreprise. Une conquérante, Anastasia. Toujours en avance sur son monde. Même pour son cancer du sein. Pour la première fois de sa vie, la voilà limitée. Pourtant, la maladie n'est pas le sujet de son histoire. Plutôt un point de départ, un détonateur. Un accélérateur. Un catalyseur. (Extrait de la quatrième de couverture.).


UN PREMIER ROMAN À CONFIRMER

Si l'on tient compte uniquement de l'âge de Capucine Delattre, à peine vingt ans, donc, et de son absence d'expérience littéraire, Les Déviantes est son premier roman, alors il est certain que cette entrée en littérature est prometteuse.

Prometteuse car Capucine Delattre développe un style qui lui est propre. Et si le retour systématique à la ligne à chaque phrase peut devenir un tantinet pénible à la longue, cela dénote malgré tout d'une volonté de s'affranchir des règles.

Il faudra juste que la jeune auteure réussisse dans le futur à développer et exposer un récit qui parvienne à garder son intérêt du début à la fin, ce qui n'est pas forcément le cas ici.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

comédies_françaises
heritage
histoires_de_la_nuit
les_déviantes
Capucine Delattre
Les Déviantes
20/9/2020 – Belfond
272 pages

À Propos de l'auteur

Née à Paris en 2000, Capucine Delattre est étudiante à Sciences Po. Les Déviantes est son premier roman.

capucine_delattre