Cécile Coulon – Seule en sa demeure [critique]

28/08/2021

Ma rencontre avec Cécile Coulon a eu lieu en 2016, lorsque j’ai été juré pour le Prix du meilleur roman des lecteurs Points. Cette année là, Le Cœur du pélican, le cinquième roman de l’autrice Clermontoise, figurait en effet parmi les ouvrages retenus par l’éditeur pour son prix. Si mon choix final ne s’était pas porté sur elle, j’avais néanmoins beaucoup aimé son roman. Aussi, en cette rentrée littéraire où aucun ouvrage m’attire irrémédiablement, j’en ai profité pour lire Seule en ma demeure, le tout nouveau roman de Cécile Coulon. Un livre agréable où l’autrice régale le lecteur avec son style bien à elle.


À dix-huit ans, Aimée se plie au charme froid de Candre Marchère, un riche propriétaire terrien du Jura. Pleine d’espoir et d’illusions, elle quitte sa famille pour le domaine de la Forêt d’Or. Mais très vite, elle se heurte au silence de son mari, à la toute-puissance d’Henria, la servante. Encerclée par la forêt dense, étourdie par les cris d’oiseaux, Aimée cherche sa place. La demeure est hantée par le fantôme d’Aleth, la première épouse de Candre, morte subitement peu de temps après son mariage. Aimée dort dans son lit, porte ses robes, se donne au même homme. Que lui est-il arrivé ? Jusqu’au jour où Émeline, venue donner des cours de flûte, fait éclater ce monde clos – extrait quatrième de couverture.


LA DEMEURE DU CHAOS

Cécile Coulon a publié son premier roman alors qu’elle était âgée de seize ans seulement. Vingt-cinq ans plus tard, l’autrice livre son huitième roman, le second édité par les éditions Iconoclastes. Seule en sa demeure, c’est son titre, fait voyager les lecteurs au XIXe siècle, dans le Jura. La demeure dont il est question dans le titre est un immense domaine où Aimée, fraîchement mariée, est prise au piège d’un mariage forcé et dans l’ombre d’une première épouse morte.

Avec une plume fraîche et vivifiante, Cécile Coulon dresse le portrait d’une femme animée par le désir mais engoncée dans une vie régie par un mari omnipotent. Une plume qui est propre à l’autrice, mais une plume très agréable.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

quatre_heures
la_vraie_vie
la_possibilité_d_une_ile
seule_en_sa_demeure
Cécile Coulon
Seule en sa demeure
19/08/2021 – L'Iconoclaste
333 pages

À Propos de l'auteur

Originaire de Clermont-Ferrand, Cécile Coulon publie son premier livre à seize ans. Depuis, elle ne cesse de nous surprendre, de nous émerveiller.

Cécile Coulon est également éditrice à l’Iconopop, une collection de textes brefs et poétiques à l’Iconoclaste – présentation des éditions de L'Iconoclaste.

cécile_coulon