Chapelwaite – minisérie [décryptage]

14/11/2021


Chapelwaite est l’adaptation de Celui qui garde le ver, une nouvelle de Stephen King publiée en 1978 au sein du recueil Danse macabre. Et si cette dernière est loin d’être l’œuvre la plus connue de l’auteur américain, Prime Vidéo a mis les petits plats dans les grands pour créer un univers sombre et foisonnant, faisant de Chapelwaite une miniserie lugubre mais envoûtante.

chapelwaite_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Au XIXe siècle, dans une Amérique puritaine en construction, le Capitaine de vaisseau Charles Boone a passé des décennies à parcourir les mers après une enfance traumatisante. Après le décès de son épouse, il décide de rentrer dans sa ville natale et emménage avec ses trois enfants dans un manoir. Mais les voisins ne semblent pas franchement heureux de voir revenir un Boone s'installer dans le coin car, selon la rumeur, une macabre malédiction touche la famille depuis des générations.

chapelwaite_saison_1


FRIGHT NIGHT IN A MANOR

Chapelwaite ne verse pas dans le sanguinolent spectaculaire, son approche de l’horreur étant plutôt lancinante. En ce sens, elle porte bien le sceau du King : elle prend son temps et c’est là sa force. Car même si la réalisation n’a rien d’extraordinaire, la production soignée et les décors somptueux permettent de garder constamment le téléspectateur dans l’ambiance. Ajoutez à cela un Adrien Brody en grande forme qui campe à merveille un père de famille taiseux mais profond, et le tour est joué.

chapelwaite_saison_1

EN RÉSUMÉ

Les fans d’émouvante et de Stephen King se retrouveront sans problème dans Chapelwaite.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

locke_and_key_saison_2
american_horror_story_saison_1
sermons_de_minuit