Christophe Boltanski – Les vies de Jacob [critique]

01/12/2021

À partir de près de quatre cents Photomaton d’un inconnu tombés entre ses mains, Christophe Boltanski, lauréat du prix Fémina en 2015, a mené une (en)quête existentielle qui a abouti à la naissance d'un récit prenant et bouleversant : Les vies de Jacob.


369. C’est le nombre de Photomatons que Jacob B’rebi a pris de lui-même entre 1973 et 1974. À quoi pouvaient bien servir ces selfies d’avant l’heure qui montrent tantôt un visage troublé, tantôt un rire forcé, qui paraissent si familiers et lointains en même temps ? Sont-ils l’expression d’une coquetterie, d’un humour solitaire ou la clé d’un mystère ?

LA VIE RÊVÉE DE JACOB B'CHIRI

À quoi tient la naissance d'un ouvrage ? Parfois à pas grand chose. Prenez Les vies de Jacob, par exemple. Le récit de Christophe Boltanski doit son existence à un album trouvé par hasard aux Puces de Paris, un portefolio contenant 369 Photomatons d'un même homme. L'auteur ressent alors l'envie irrépressible d'en savoir plus sur cet inconnu et sur les raisons de son geste. Au prix d'une longue enquête, il parvient à nommer l'homme – Jacib B'chiri – et à retracer son itinéraire dans un récit prenant et bouleversant.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

chevreuse
american_rust
le_voyant_d_etampes
les_vies_de_jacob
Christophe Boltanski
Les vies de Jacob
Stock – 25/08/2021
496 pages

À Propos de l'auteur

Romancier et journaliste, Christophe Boltanski est l’auteur, entre autres, de La Cache, qui a reçu le prix Femina en 2015.

christophe_boltanski