Coline Gatel - Les Suppliciées du Rhône [critique]

16/4/2019


Lorsque j'ai vu que les éditions Préludes avaient publié un roman se déroulant à Lyon, ville sémillante que j'ai quittée à regret il y a quelques mois, la fibre nostalgique qui est la mienne m'a poussé à acheter ce dernier. Les Suppliciées du Rhône, c'est son nom,  est le premier roman de Coline Gatel, auteure originaire de Saint-Etienne qui semble donc ne pas nourrir, à la différence de bon nombre de Stéphanois, d'antipathie envers la préfecture du Rhône.


Lyon, 1897. Le corps d'une jeune fille exsangue est retrouvé dans la ville. Bientôt une deuxième victime, tout aussi jeune et répondant au même mode opératoie, est à déplorer. Il n'en faut pas plus pour que l'éminent professeur Laccasagne prononce les mots « tueur en série », un concept qui a encore peu d'adeptes en cette fin de XIXe siècle. Ce dernier va alors dépécher son plus brillant élève dans les rues de la capitale des Gaules afin de faire la lumière sur cette affaire qui voit le jeune homme accompagner les balbutiements de la criminologie.


UN ROMAN AGRÉABLE MAIS TROP ÉCRIT

Si je n'ai rien contre le français suranné et les mots d'une autre époque (la littérature classique est mon dada), je dois avouer que le principal reproche que je ferais au roman de Coline Gatel est la surabondance de mots « compliqués ». Si la présence de mots obligeant à ouvrir un dictionnaire pour en saisir le sens ne me dérange pas le moins du monde quand cela sert le récit, j'ai ici eu la désagréable sensation que l'auteure avait au préalable établi une liste de mots à « caser ». Si cela peut se comprendre pour les termes de l'époque – comme matrone ou séculière, par exemple –, lorsque ces mots s'enchainent, la suspicion s'installe.

Ceci étant dit, Les Suppliciées du Rhône reste un roman agréable à lire, un roman à l'intrigue bien ficelée qui évite l'écueil du manichéisme et qui propose à ses lecteurs un dénouement macabre loin de toute convention.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Les Suppliciées du rhône
Coline Gatel
Les Suppliciées du Rhône
Préludes – 6/2/2019
448 pages

À Propos de l'auteur

Après des études en Histoire, Coline Gatel s’essaie très jeune au journalisme avant de se tourner vers la publicité et les métiers du livre dont l’édition.

Elle est lauréat du concours « À la recherche des talents de demain » organisé par Kobo by Fnac et les éditions Préludes sur la plateforme Kobo writing life, ce qui conduit à la publicatoin de son premier roman, Les suppliciées du Rhône, un polar historique, aux editions Préludes en février 2019.

Originaire de Saint-Etienne, elle vit désormais dans le Morvan où elle se consacre à l'écriture.

Coline Gatel