Eddy de Pretto - Cure - chronique

15/3/2018

Avec 13 500 exemplaires de Cure – son premier album – écoulés en sept jours, le phénomène Eddy de Pretto débarque directement à la première place des ventes d’album dans l’hexagone. Attendu au tournant après un EP séminal qui avait fait de lui le chouchou des médias et une nomination aux dernières Victoires de la musique dans la catégorie « Révélation scène », le chanteur originaire de Créteil confirme donc tous les espoirs placés en lui. Sa musique hybride au confluent du rap et de la chanson française a semble-t-il conquis le public français qui le porte aux nues en lui offrant cette place au sommet des charts. Et c’est bien mérité ! 



UNE PLUME EFFILÉE, DES TEXTES PERCUTANTS

« Sais-tu ce que tu as fait ? / Mamère Mamère / Tu m’as rendu fort avare / Mamère Mamère / Mes émotions sont en pack / Mamère Mamère / Et tu les castres sans que tu saches / Mamère Mamère / À force de rien laisser paraître / Mamère Mamère / Bah tu les as même mis en cage / Mamère Mamère / À coups de clés bien trop discrètes / Mamère Mamère / Qui n’enferment que ta forte face / Mamère Mamère […] »

Pour donner un aperçu de ce dont il retourne dans Cure, on pourrait citer un extrait de quasiment chacun des quinze morceaux qui composent l’album, tellement les textes accouchés (on imagine que l’exercice fut douloureux) par Eddy de Pretto sont viscéraux et lyriques, puissants et cathartiques. Mais l’introduction de Mamère suffit à comprendre le choix des adjectifs utilisés dans la phrase précédente et résume donc parfaitement ce à quoi il faut s’attendre lorsque l’on introduit la galette dans le lecteur CD et que l’on presse la touche Play. Avec sa voix chevrotante qui n’est pas sans rappeler celle de Nougaro, le jeune chanteur prend ses auditeurs aux tripes et les embarque dans un voyage de 51 minutes où les uppercuts vont succéder aux crochets et autres directs. Chanceux sont ceux qui en ressortiront seulement groggy ; la plupart finiront au tapis.


DES INSTRUS ÉPURÉES AU SERVICE DES LYRICS

Et ces textes ciselés sont portés par des instrus expurgées, dépouillées. Des instrus minimalistes ayant pour unique but de servir la force des mots – un piano par-ci, une guitare par-là, un beat réduit à sa plus simple expression, et le tour est joué. L’artiste confirme ici le choix qu’il a fait lors de ses concerts, prestations live où il se produit uniquement accompagné d’un batteur et de son iPhone (avec lequel il lance les accompagnements musicaux).

Sans pudeur et sans filtre, Eddy de Pretto ne nous épargne rien des tourments qui le rongent. Cette mise à nue fulgurante signe l’éclosion d’un talent brut qui brouille subtilement les frontières en proposant une musique fraîche et on ne peut plus contemporaine.




A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

 

Eddy de Pretto - Cure - Pochette
Eddy de Pretto
Cure
Initial Artist Services - 7/3/2018
51
minutes
Rap/Chanson française

TRACKLIST

1. Début
2. Random
3. Rue de Moscou
4. Jimmy
5. Beaulieue
6. Quartier des lunes
7. Desmurs
8. Kid
9. Normal
10. Honey
11. Genre
12. Ego
13. Mamère
14. Fête de trop
15. Musique basse

Eddy de Pretto
Eddy de Pretto
Eddy de Pretto
Eddy de Pretto
Eddy de Pretto