Eric Neuhoff - Mufle [critique]

12/5/2020

J’ai découvert Éric Neuhoff lorsque ce dernier participait au Cercle, à l’époque où l’émission de Canal+ était l’une des meilleures du paf ; avant que l’insipide et infatué Augustin Trapenard en prenne les commandes, pour la faire courte. Le ton acerbe et direct de ses critiques m’a tout de suite plu, tout comme ses jeux de mots à deux balles (j’adore les jeux de mots à deux balles !). Ce n’est que plus tard que j’ai appris qu’il était également écrivain en plus d’être journaliste, et que j’ai fait l’acquisition de Mufle, l’un de ses romans. Je n’en ai jamais acheté un deuxième et me contente de me délecter de ses critiques dans Le Masque et la plume tous les dimanches soir..


Deux fois divorcé, de grands enfants, à cinquante ans, il croyait avoir enfin trouvé la femme de sa vie. Malheureusement, elle se sera bien foutue de lui.


CHRONIQUE BLUESYMENTALE

Je n’ai jamais acheté ni même lu un deuxième roman écrit par Éric Neuhoff car Mufle ne m’en a tout simplement pas donné envie. Pour ressentir le désir de revenir à un auteur, il faut vraiment que le premier contact soit spécial, qu’une émotion se dégage de la lecture de l’ouvrage qui nous le fait découvrir. Et cela n’a pas été le cas ici.

Et cela n’a pas été le cas car Mufle est un roman qui aborde un thème éculé (l’infidélité et l’étiolement du sentiment amoureux) sans rien lui apporter de nouveau. Éric Neuhoff décrypte la déliquescence d’un couple du point de vue de la moitié trompée (l’homme) avec un style concis se voulant percutant avec son accumulation de phrases courtes, un style rebattu pour le thème abordé.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

chere_jodie
le_parfum
le_maitre_et_marguerite
mufle
Eric Neuhoff
Mufle
4/1/2012 – Albin Michel
126 pages

À Propos de l'auteur

Journaliste au Figaro et critique cinéma et littéraire dans Le Masque et la plume, la célèbre émission de radio, Eric Neuhoff a obtenu le Prix des Deux Magots 1996 pour Barbe à papa, le prix Interallié 1997 pour La petite Française et le Grand Prix du Roman de l'Académie française en 2001 pour Un bien fou.

eric_neuhoff