Falcon et le soldat de l'hiver – minisérie [décryptage]

23/4/2021


Après l'essai WandaVision transformé haut la main, Disney+ lance Falcon et le soldat de l'hiver, la deuxième série Marvel produite spécialement pour la plateforme aux grandes oreilles. Autant la première m'avait complètement convaincu grâce à son parti pris courageux et sa singularité, autant je me suis passablement ennuyé devant la seconde. Il ne reste donc plus qu'à attendre la troisième (Loki – à partir du 11 juin) pour avoir un avis plus tranché sur la qualité de ces séries.

falcon_et_le_soldat_de_lhiver


DE QUOI ÇA PARLE ?

Après que les Avengers sont venus à bout de Thanos et que Steve Rogers a donné son bouclier de Captain America à Sam Wilson, ce dernier se retrouve à faire équipe avec Bucky Barnes. Les deux hommes vont se lancer dans une aventure planétaire et vont devoir faire face aux Flag-Samshers, un groupe terroriste possédant des capacités physiques hors du commun, cherchant à faire revenir le monde à son état pendant l'Éclipse, et dirigé par Karli Morgenthau. Ils ont obtenu leurs capacités en volant du sérum de super-soldat à Power Broker, le dirigeant de l'île criminelle de Madripoor.

falcon_et_le_soldat_de_lhiver


FALCON « UGLY » AMERICA  

Première surprise en débutant le visionnage de Falcon et le soldat de l'hiver, Sam Wilson « refuse » l'héritage de Steve Rogers et rend le bouclier au gouvernement américain. Mais, bien sûr, cela ne va pas durer – enfin, juste cinq épisodes – et le faucon va finir par assumer son destin. Malheureusement, avec un costume aussi laid, difficile d'être crédible ! Oui, j'accorde beaucoup d'importance à la prestance stylistique, désolé.

falcon_et_le_soldat_de_lhiver


UNE SÉRIE BIEN FADE

Concernant les critères plus artistiques, pas grand chose à dire malheureusement. Réalisation plate, photographie quelconque, scénario plus que mince et un final moralisateur hors de propos, Falcon et le soldat de l'hiver ne doit son intérêt que à ce que la série apporte à l'histoire globale de l'univers Marvel.

Au niveau de la prestation des acteurs, si il n'y a pas grand chose à dire de et de qui ne sont pas des foudres de guerre, il faut noter la prestation ultra-décevante de Daniel Brülh qui offre ici une des ses pires prestations, à tel point que l'on se demande ce qu'il est venu faire dans la série, si ce n'est pour cachetonner.

À noter en revanche un morceau « end credits » de feu qui ne laisse pas d'autre choix que de laisser le générique de fin se dérouler en entier à chaque épisode. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

falcon_et_le_soldat_de_lhiver

EN RÉSUMÉ

Si Falcon et le soldat de l'hiver est importante sur le fond, faisant avancer le fil narratif global du MCU, en revanche, la forme laisse plus à désirer et l'on s'ennuie un peu devant sa télévision.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

wandavision
the_mandalorian_saison_2
the_boys_saison_2