Hollywood - minisérie [décryptage]

2/5/2020


Nip/Tuck, Glee, Americain Horror Story, The Politician (entre autres) : Ryan Murphy a depuis longtemps fait ses preuves dans le monde des séries. Aussi, lorsque Netflix a annoncé avoir signé un contrat d'exclusivité avec le scénariste (300 millions de dollars sur cinq ans, rien que ça), le monde des séries s'est retrouvé en émoi en imaginant combien la collaboration allait pouvoir s'avérer fructueuse. Hollywood, minisérie découlant de ce contrat débarque sur les écrans du monde entier le jour de la fête du travail et il n'y a qu'un seul mot pour la qualifier : grandiose !

hollywood_minisérie


DE QUOI ÇA PARLE ?

La seconde guerre mondiale vient de se terminer et de nombreux soldats démobilisés se ruent à Hollywood dans l'espoir de devenir la prochaine grande star du cinéma. Parmi ces doux rêveurs, Raymond Ainsley (Darren Criss) cherche un scénario qui pourra faire bouger les lignes et mettre un terme à la discrimination raciale dans le cinéma. Ce scénario s'est Archie Coleman (Jeremy Pope), un scénariste afro-américain, qui va lui offrir. Ensemble, ils vont tout faire pour convaincre les pontes de Ace Studios de porter à l'écran ce film allant à l'encontre des diktats imposés par la profession et la société.

hollywood_minisérie


LES MINORITÉS RÉHABILITÉES

Partant de faits réels et intégrant à son récit des personnages ayant existés, Ryan Murphy s'amuse à réécrire l'histoire d'Hollywood pour notre plus grand bonheur. Un Hollywood fait d'espoir et d'optimisme qui met à mal la ségrégation raciale ; un Hollywood qui nous fait rêver tout en gardant les pieds sur Terre. Et rêver, nous en avons bien besoin à l'heure où la majorité de la population mondiale se trouve confinée.

hollywood_minisérie


#METOO

Dans Hollywood, Ryan Murphy fait de la prostitution masculine le fil rouge du récit. Pour pouvoir faire bouillir la marmite, les apprentis acteurs doivent bien gagner de l'argent en attendant de décrocher la timbale tant espérer, alors ils vendent leur corps. Et pour cela Ryan Murphy s'est inspiré de l'histoire vraie de Scotty Bowers qui, dans les années quarante, se servait de sa station-service pour proposer les services de ses employés aux plus grandes stars de cinéma, à une époque où l'homosexualité était vilipendée. La minisérie rappelle d'ailleurs, près de quatre-vingts ans avant le mouvement #MeToo, que l'intimidation et le chantage sexuel était déjà de mise dans l'industrie du cinéma.

Extrêmement travaillée dans ses décors et sa reconstitution, la série est un pur régal visuel, régal visuel soutenu par une distribution qui fait plus que le job.

hollywood_minisérie

EN RÉSUMÉ

Absolument géniale, Hollywood renferme tout le savoir-faire de Ryan Murphy en matière de série et s'avère être tout bonnement l'une des meilleures séries de 2020.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

after_life_saison_2
little_america_saison_1
maniac_minisérie