Killing Eve - saison 1 [décryptage]

26/12/2019


Série américano-britannique développée par Phoebe Waller-Bridge pour la châne américaine BBC America, Killing Eve est régulièrement citée dans les listes des meilleurs séries des années 2010 – listes qui commencent à poindre aux quatre coins d'internet. Il faut dire que Killing Eve, adaptée d'une série littéraire écrite par Luke Jennings, a de nombreuses qualités qui justifient de sa présence dans ses listes.

Killing_Eve_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Eve (Sandra Oh) est un brillant agent du MI6 qui s'ennuie dans le triste travail de bureau auquel elle est confinée, elle qui se rêvait espionne en entrant dans les services secrets britanniques.

Vilanelle (Jodie Comer) est une tueuse, brillante elle aussi, qui enchaîne les contrats comme d'autres les conquêtes amoureuses.

Lorsque la première va se mettre à traquer la seconde, une fascination réciproque va se mettre en branle et donner naissance à un sombre jeu du chat et de la souris.

Killing_Eve_saison_1


L'ESPION QUI M'AIMAIT

Passé l'acceptation de la présence de Sandra Oh qui, à cause de son rôle du Dr Cristina Yang dans Grey's Anatomy – l'un des personnages les plus détestables de l'histoire du petit écran – m'est insupportable car faisant corps avec cette dernière (je ne l'avais jamais vu dans un autre rôle auparavant), j'ai pu pleinement profiter de Killing Eve. Et de Sandra Oh également qui s'avère être une bonne actrice.

La tension quasiment sexuelle qui s'installe petit à petit entre les deux personnages principaux donne à la série un attrait particulier. Eve et Vilanelle ne sont pas dans le même camps et se traquent, mais chacune exerce sur l'autre une fascination à la limite du convenable. Avec en point d'orgue une confrontation finale où le téléspectateur retient son souffle devant l'invraisemblance jouissive de ce qui se déroule sous ses yeux (je n'en dirais pas plus pour ne pas divulgâcher le plaisir de ce dernier épisode).

Killing_Eve_saison_1


TUEUSE NÉE

Féministe, drôle, captivante et très bien écrite, Killing Eve mérite toutes les louanges qui lui sont faites. Thriller psychologique haletant, la série brille par la qualité de ses deux actrices principales et par les bases solides de son écritures. Sans révolutionner le genre pour autant, Killing Eve se veut de qualité grâce à de multiples changement de décors et d'ambiance, à un rythme et à un suspense soutenus, et à des touches d'humour idéalement placées. Tout ce qu'il faut pour faire une bonne série.

Killing_Eve_saison_1

EN RÉSUMÉ

À la hauteur de la réputation qui la précède, cette première saison de Killing Eve est passionnante et se regarde avec un réel plaisir.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE