Made For Love – saison 1 [décryptage]

04/07/2021


Il est des séries qui sont annoncées en grande pompes par les chaînes/plateformes de SVOD des mois avant leur diffusion, et d’autres qui se retrouvent sur nos écrans sans que l’on en ait jamais entendu parler. Made For Love étant de cette seconde catégorie, c’est donc tout à fait par hasard que je me suis retrouvé à regarder la première saison de cette série alors que je récupérais doucement de virulents effets indésirables consécutifs à la deuxième injection du vaccin anti-covid Moderna. Et si la surprise fut pour moi aussi grande que celle de la réaction de mon organisme face à la protéine spike, elle s’est avérée beaucoup moins désagréable !

made_for_love_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Hazel Green, une trentenaire, est en fuite après dix ans dans un mariage étouffant avec Byron Gogol, un milliardaire de la technologie qui veut tout contrôler. Elle découvre que son mari a implanté dans son cerveau un dispositif de surveillance, la puce Made for Love, qui lui permet de la suivre, de l’observer et de connaître ses "données émotionnelles" alors qu’elle tente de retrouver son indépendance. Grâce à la puce, Byron est capable d’observer les moindres mouvements d’Hazel alors qu’elle s’enfuit dans sa ville natale dans le désert pour se réfugier chez son père veuf et vieillissant, Herbert, et sa partenaire synthétique, Diane.

made_for_love_saison_1


MADE FOR ENTERTAINMENT 

Satire visant tout à la fois la possessivité en amour et les dérives du « tout connecté », Made For Love est l’adaptation sur petit écran d’un roman éponyme de Alissa Nutting par Patrick Summerville. Comédie noire corrosive, la série penche énormément du côté de Black Mirror si on regarde du côté du rapport à la technologie. Mais la comparaison s’arrête là car si la série anglaise ne se départ pas d’un certain cynisme, Made For Love aborde le sujet de manière beaucoup plus retenue.

Alternant deux temporalités (avant/après la découverte par Hazel que son mari lui a installer l’implant), la série avance sans temps morts, enchaînant les moments d’humours noirs parfaitement écrits et interprétés. Du tout bon.

made_for_love_saison_1

EN RÉSUMÉ

Si on ne l’avait pas vue venir, cette première saison de Made For Love est une vraie bonne surprise.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

for_all_mankind_saison_2
lupin_saison_1
mon_ami_adèle