Michel Houellebecq – La Possibilité d'une île [critique]

18/08/2021

Quatrième roman de Michel Houellebecq, La Possibilité d’une île a reçu le prix Interallié en 2005. L’auteur aborde dans cet ouvrage le sujet du clonage tout en poursuivant ses réflexions délectables de cynisme sur notre société. Un régal.


Daniel est un comique professionnel riche mais désabusé à qui la vie n’offre que peu d’occasions de se réjouir. Son apathie languide va le faire rejoindre une secte qui travaille sur le clonage afin d’offrir l’immortalité aux hommes.


LA CERTITUDE D’UN BON ROMAN

Rarement déçu par Michel Houellebecq, je ne l’ai pas été par La Possibilité d’une île. En effet, ce long roman est un petit bijou de satire sociale et morale, comme l’auteur a l’habitude d’en écrire. Saupoudré de scènes de sexe plutôt réussies (c’est un des exercices les plus compliqués en littérature), le récit s’attarde sur la déréliction de son personnage principal que la vie n’en finit plus de décevoir. La Possibilité d’une île est un récit pessimiste mais jubilatoire, et ce grâce au talent de Michel Houellebecq pour croquer des personnages borderline et pour égratigner notre société avec mordant.

Dans sa version Audiolib, le roman de Michel Houellebecq est lu par Stéphane Ronchewski sur un ton complètement raccord avec le récit, posé et désabusé, faisant de cette version lue un très agréable moment.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

baise_moi
la_carte_et_le_territoire
vas_y_béru
la_possibilité_d_une_île
Michel Houellebecq
La Possibilité d'une île
31/08/2005 – Fayard
485 pages

À Propos de l'auteur

Michel Houellebecq est l'auteur de romans, de recueils de poèmes et d'essais publiés dans le monde entier.

michel_houellebecq