Penny Dreadful - saison 2 [décryptage]

7/1/2021


Si Penny Dreadful est une sérié originale et non une adaptation, il n’en reste pas moins qu’elle puise allègrement dans la littérature fantastique britannique puisque nous croisons dans cette première saison Dorian Gray, le docteur Victor Frankenstein et sa créature, le professeur Abraham Van Helsing, ainsi que Mina Harker – un casting alléchant s’il en est pour les amateurs du genre ! Et étant un fervent amateur du genre, j’ai été comblé par cette histoire originale se nourrissant d’œuvres littéraires de grande qualité et somptueusement mise en scène et interprétée.

penny_dreadful_saison_2


DE QUOI ÇA PARLE ?

Londres, 1891, une menace quasi invisible massacre la population, Vanessa Ives (Eva Green), une jeune femme aux pouvoirs puissants et hypnotiques, rencontre et accepte de s'allier à Ethan Chandler (Josh Hartnett), un homme rebelle et violent ainsi qu'à Sir Malcolm (Timothy Dalton), un homme riche d'un certain âge aux ressources intarissables pour combattre cette nouvelle menace.

penny_dreadful_saison_2


PENNY, FAIT MOI PEUR

Créée par le scénariste Jonh Logan (Gladiator, Aviator, Skyfall, Spectre) et produite par le réalisateur Sam Mendes (American Beauty, Skyfall, Spectre, 1917), Penny Dreadful est une brillante série « hommage » à la littérature fantastique. C’est un réel plaisir de croiser le chemin de tous ces célèbres personnages de roman dans ce Londres victorien interlope et patibulaire somptueusement reconstitué où l’influence de la Hammer est palpable sans pour autant être gênante.

penny_dreadful_saison_2


QUI A PEUR DU GRAND MÉCHANT LOUP ?

Si l’ensemble du casting de Penny Dreadful est charismatique et talentueux, Eva Green sort malgré tout du lot et livre une prestation époustouflante, notamment lors d’un épisode où son personnage, possédé, entre dans une transe démoniaque – un épisode où le talent de la fille de Marlène Jobert éclabousse l’écran. L’écriture de cette première saison ne souffre d’aucun temps mort et le final laisse de plus entrevoir d’intéressantes perspectives pour la suite.

Penny Dreadful est une série ambitieuse et qualitative, deux adjectifs qui ne se conjuguent pas toujours aussi bien.

penny_dreadful_saison_2

EN RÉSUMÉ

Acteurs parfaits, reconstitution de l’époque Victorienne splendide, ambiance flippante, Penny Dreadful est une vraie réussite !


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

penny_dreadful_saison_1
a_christmas_carol_miniserie
ratched_saison_1