Steve Tesich - Karoo [critique]

23/5/2019

Achevé quelques jours seulement avant la mort de Steve TESICH (1942 – 1996), Karoo est seulement le second roman de l’auteur, par ailleurs également scénariste et dramaturge. Publié pour la première fois en France seulement en 2012 par les éditions Monsieur Toussaint Louverture – éditions spécialisées dans le dénichage de pépites snobées dans nos contrées et qui nous avaient déjà épatés avec Le Dernier stade de la soif, un autre roman ignoré –, ce récit cynique mérite de jouir de la reconnaissance qui devrait être la sienne.

Saul KAROO se rêvait écrivain mais, à défaut de talent, il se contente de réécrire des scripts pour Hollywood, un métier qui lui permet cependant de mener grand train. Saul KAROO est également un alcoolique invétéré qui a raté son mariage et qui ne sait pas comment gérer sa relation avec son fils adoptif de dix-huit ans. Saul KAROO est un être perclus de névrose qui s’attache à toujours choisir la pire des directions à donner à son existence. Lorsque, au hasard de ses commandes professionnelles, une occasion rêvée de se racheter va lui être offerte sur un plateau d’argent, Saul KAROO va, une fois de plus, tout faire de travers. De travers, oui, mais avec panache !


KAROO, UN ANTIHÉROS COMME ON LES AIME

Looser, autodestructeur ou encore minable, les adjectifs pour qualifier le comportement de Saul KAROO ne manquent pas. Par le truchement de ce personnage cynique et alcoolique, Steve TESICH s’est fendu d’une critique acerbe de son époque. Jubilatoire et superbement dialogué, le second roman de l’auteur est un pur régal qu’il est difficile de poser – les pages se tournent, les chapitres s’enchainent et les heures défilent. Et si la dernière partie écrite à la troisième personne du singulier est légèrement moins prenante que celles utilisant la première, le tout est de très bonne facture et je vous conseille vivement de vous plonger dans la dérive de Saul KAROO, vous ne serez pas déçus. Vous pouvez me croire sur parole !


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Karoo
Steve Tesich
Karoo
23/2/2012 - M. Toussaint Louverture
608 pages

À Propos de l'auteur

Steve Tesich, né Stojan Tešić le 29 septembre 1942 à Užice, en Yougoslavie (actuelle Serbie) et mort le 1er juillet 1996 à Sydney au Canada, est un scénariste, dramaturge et romancier serbo-américain. Il a remporté l’Academy Award du Meilleur Scénario Original en 1979 pour le film La Bande des quatre (Breaking Away). Karoo, son second roman, paraît de façon posthume en 1998, deux ans après son décès, et est publié en version française en 2012.

Steve Tesich