Stranger Things - saison 3 [décryptage]

27/12/2019


Si la première saison de Stranger Things avait mis tout le monde d'accord, la deuxième avait été plus critiquée, à cause notamment d'une sensation de « copié-collé » qui ne m'avait personellement pas dérangé outre mesure. La troisième ne fera pas l'unanimité non plus, la faute à une mise en place quelque peu poussive. Heureusement, passés les trois premiers épisodes, la mécanique implacables des frères Duffer se met en branle et la série redevient un bulldozer qui emporte tout sur son passage.

Stranger_Things_saison_3


DE QUOI ÇA PARLE ?

C’est l’année 1985 à Hawkins dans l’ Indiana, et l’été bat son plein. L’école est terminée, il y a un nouveau centre commercial et l’équipe d’Hawkins va devenir adulte. Les romances fleurissent et compliquent la dynamique du groupe, qui devra trouver comment grandir sans trop s’éloigner. Pendant ce temps, le danger guette. Lorsque la ville est menacée par des ennemis anciens et nouveaux, Eleven et ses amis se rappellent que le mal ne finira jamais. Mais, il évolue. Maintenant, ils devront se retrouver pour survivre et se souvenir que l’amitié est toujours plus forte que la peur. (Synopsis officiel.).

Stranger_Things_saison_3


TEEN DRAMA

Si les frères Duffer étaient parvenus jusqu'ici à nous éviter le teen drama un peu lourdingue, il faut bien avouer que nous sommes en plein dedans dans les trois premiers épisodes de cette troisième saison. (La petite bande devanant des ados démangés par leurs hormones, c'est ceci dit un passage presque obligé.) L'intrigue avance douvement, la mise en place autour des personnages également, et on commence à craindre le pire.

Heureusement, dès le quatrième épisode, la série rentre dans le vif du sujet et retrouve la terreur et l'intensité qui font son ADN.

Stranger_Things_saison_3


HORREUR PURE

Une des grandes réussites de cette troisième saison est l'horreur organique qu'elle dégage. Les scènes d'action ne sont pas en reste et, les deux combinés, le téléspectateur a droit à des moments de pur bonheur. La chorégraphie des scènes d'affrontement est plutôt de bonne facture et la tension qui transpire de ces scènes m'a maintenu en haleine.

D'un point de vue scénaristique, il y a une tentative de renouveau en scindant les personnages en quatre groupes distincts qui prennent chacun l'histoire par un bout différent mais qui finiront par converger au même endroit – tentative qu'il convient de saluer.

Stranger_Things_saison_3

EN RÉSUMÉ

À mi-chemin entre les première et deuxième en terme de qualité, cette troisième saison de Stranger Things confirme que la série est l'une des plus intéressantes de ces dernières années.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE