You - saison 2 [décryptage]

2/4/2020


Après avoir été sauvée par Netflix – diffusée à l'origine sur Lifetime, la chaîne de télévision américaine, souhaitant changer sa ligne éditoriale et se concentrer sur la diffusion de téléfilms, avait annulé la série à l'issue de la première saison –, You revient sur la plateforme de streaming pour une deuxième saison. Tout comme la précédente, cette nouvelle saison est l'adaptation d'un roman de Caroline Kepnes. Une nouvelle saison qui se révèle par contre moins prenante que la première.

you_saison_2


DE QUOI ÇA PARLE ?

Après avoir tué Beck, Joe (Penn Badgley) s'est s'installé à Los Angeles pour fuir Candace (Ambyr Childers) et se fait désormais appelé Will. Sur la côté ouest, le beau gosse détraqué fait la connaissance de Love (Victoria Pedretti) dont il tombe aussitôt éperdument amoureux. Résolu à devenir quelqu'un de bien, Joe/Will va devoir prendre sur lui et partager sa nouvelle dulcinée avec Forty (James Scully), le frère quelque peu envahissant de cette dernière.

you_saison_2


UN DÉMARRAGE POUSSIF

Joe débarque à Los Angeles, rencontre une fille et va se l'accaparer. Voilà le résumé des quatre premiers épisodes – un brin poussif ! Il faut attendre que Candace surgisse dans le cinquième épisode (la toute fin du quatrième, en fait) pour que l'intérêt de cette seconde saison se trouve enfin boosté. Joe va alors devoir sauver les apparences en même temps que son couple. Hélas, l'intérêt est de courte durée et les derniers épisodes qui cherchent à faire la lumière sur l'auteur du meurtre sauvage de Delilah (Dexter, pardon Joe n'ayant aucun souvenir de la soirée où a eu lieu le forfait après avoir été drogué à son insu par Forty) s'avèrent être peu crédibles.

you_saison_2


UN FADE SUCCÉDANÉ DE DEXTER

De plus, cette nouvelle saison lorgne beaucoup trop du côté de Dexter qu'elle calque plus que de raison (voix-off introspective du personnage principal, notamment), finissant par ne plus ressembler qu'à un fade succédané de son aînée.

Là où la première saison jouait la carte de la surprise et parvenait à ébahir le téléspectateur, cette deuxième saison se contente de dérouler les mêmes mécanismes et se repose paresseusement sur ses lauriers. Alors certes, ces dix nouveaux épisodes se regardent sans peine grâce à un Penn Badgley qui fait le job, mais ils se regardent également sans grand intérêt.

you_saison_2

EN RÉSUMÉ

Si la première avait été une bonne surprise, cette nouvelle saison de You tombe trop dans la redite pour parvenir à captiver.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

lock_and_key_saison_1