Charles Bukowski - Factotum [critique]

28/01/2021

Charles Bukowski était un écrivain qui ne cherchait pas à romancer la réalité, un romancier qui ne cherchait pas à écrire des histoires extraordinaires qu’on ne voit que dans les livres ; Charles Bukowski imprégnait au contraire ses romans de la trivialité et du prosaïsme de la réalité. Oui mais voilà, avec du talent – et du talent, Charles Bukowski en avait à revendre –, il est possible de faire de la trivialité et du prosaïsme des récits agréables, ce qui est le cas de Factotum.


Henry Chinaski, un marginal solitaire et alcoolique chronique, raconte sa vie d'errance, de La Nouvelle-Orléans à Los Angeles, de New York à Philadelphie, passant d’un petit boulot à l’autre, d’une femme à l’autre, d’une bouteille à l’autre – quatrième de couverture.


CONTRA FACTOTUM NON DATUR ARGUMENTUM

Deuxième roman de Charles Bukowski paru en 1975 aux États-Unis, Factotum n’a été publié chez nous qu’en 1984. Si le personnage principal de ce roman se nomme Henry Chinaski, il est généralement admis que l’auteur y narre sa propre bohème et ses années d’errance d’après-guerre où, enchaînant les emplois, il était uniquement préoccupé par deux choses : boire et écrire.

Avec sa prose argotique, ses paragraphes courts et ses personnages à la rue, Bukowski signe un roman qui se lit vite, un roman qui se déguste comme un bon digestif – un roman qui fait du bien, donc.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

un_diner_a_montreal
pulp
le_poison
factotum
Charles Bukowski
Factotum
1/1/1984 – Grasset
220 pages

À Propos de l'auteur

Né en Allemagne en 1920, Charles Bukowski a émigré aux États-Unis avec ses parents alors qu'il n'avait que trois ans.

charles_bukowski