American Horror Story - saison 9 [décryptage]

21/3/2020


S'il y a un genre horrifique qui a fait marcher la planche à billet hollywoodienne, c'est bien le slasher. Aussi, rien d'étonnant à voir la série anthologique de Ryan Murphy se frotter à ce genre ultra populaire. On peut même s'étonner que les scénaristes aient attendu aussi longtemps avant de s'emparer de cet univers. Le résultat, un brun convenu, n'en reste pas moins plaisant.

American Horror Story : 1984


DE QUOI ÇA PARLE ?

Los Angeles, 1984. Xavier Plymton (Cody Fern), un jeune professeur d'aérobic, convainc ses amis Montana (Billie Lourd), Ray (Deron Horton), Chet (Gus Kenworthy) et Brooke (Emma Roberts) de se rendre avec lui au Camp Redwood afin de travailler en tant que moniteurs. À leur arrivée au camp, les jeunes gens adoptent rapidement leur poste de moniteurs et rencontrent par la même occasion Rita (Angelica Ross), l'infirmière, mais aussi Margaret Booth (Leslie Grossman), une jeune femme religieuse se révélant être la propriétaire des lieux et qui, entre autres, cache un lourd secret, ainsi que Trevor Kirchner (Matthew Morrison), le directeur des activités.

Alors que les jeunes moniteurs se préparent à accueillir les enfants séjournant au camp, ils ne se doutent pas une seconde qu'un redoutable assassin est à leurs trousses, bien décidé à réinvestir les lieux pour achever le travail initié 14 ans plus tôt...

American Horror Story : 1984


HOMMAGE CRÉPUSCULAIRE

Fan de slasher, 1984 va à coup sur te ravir. Oh bien sur tu vas voir les quelques défauts de cette neuvième saison de American Horror Story, mais tu passeras outre, ne goûtant que le plaisir de visionner cet hommage crépusculaire au genre, en bon nostalgique que tu es. Alors oui, toutes les années 80 sont concentrées dans les premiers épisodes faisant de cette saison un produit calibré, mais est-ce bien grave ? La réponse, pour moi, est non.

American Horror Story : 1984


L'OMBRE DE JASON VOORHEES

Si l'ombre de Jason Voorhees plane évidemment sur les neufs épisodes du fait du lieu de l'intrigue, les scénaristes s'approprient le genre et l'estampillent 100% American Horror Story en nous réservant quelques surprises bien senties. Au final, cette neuvième saison se révèle très plaisante et plutôt réussie.

American Horror Story : 1984

EN RÉSUMÉ

Sans faire partie des meilleures saisons du show horrifique, 1984 n'en reste pas moins très plaisante à regarder malgré son côté un peu convenu.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE