Atypical - saison 3 [décryptage]

23/12/2019


Après deux premières saisons applaudies à juste titre par la critique, Netflix a dévoilé le troisième chapitre de Atypical début novembre. Cette nouvelle saison voit Sam entrer à l'université et, si cela fait chaud au cœur de retrouver les personnages de la série, il faut bien reconnaître que ces dix nouveaux épisodes peinent à tenir en haleine.

Atypical_saison_3


DE QUOI ÇA PARLE ?

Sam rentre à l'université et commence sa vie d'étudiant. Casey se questionne sur son orientation sexuelle. Zahid remet en cause son amitié pour Sam à cause d'une fille. Elsa et Doug tentent de surmonter leur rupture.

Atypical_saison_3


CRUEL MANQUE DE RYTHME

Le principal défaut de cette troisième saison est clairement son manque de rythme. Les premiers épisodes prennent leur temps pour poser les différentes intrigues, beaucoup trop de temps, au point de parfois faire du surplace.

Et si les trois derniers épisodes sauvent la saison du naufrage, ils arrivent beaucoup trop tard pour faire disparaître la frustration qui s'est emparée du téléspectateur.

Atypical_saison_3


UN TRAITEMENT INÉGAL DES PERSONNAGES

Si Casey reste un des personnages les plus intéressants de la série, celui de Paige, sa mère, devient clairement irritant dans cette troisième saison. Sorti de sa zone de confort par son entrée à la fac, Sam reste fidèle à lui-même et Zahid dépasse ici son simple rôle d'acolyte poil-à-gratter.

Quelques nouveaux personnages apportent du sang-neuf à la série sans pour autant parvenir à la sortir de sa torpeur.

Atypical_saison_3

EN RÉSUMÉ

Après deux premières saisons de très bonne facture, Atypical déçoit avec le troisième chapitre des aventures de Sam Gardner.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE