Douglas Kennedy - Isabelle, l'après-midi [critique]

5/6/2020

Douglas Kennedy est omniprésent dans les médias français à chaque nouveau roman publié chez nous. Il faut dire que l'auteur américain rencontre en France un succès comme il n'en rencontre dans aucun autre pays, pas même le sien. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il vit une grande partie de l'année à Paris. Isabelle, l'après-midi, son seizième roman, est donc promis à un grand succès. Et pour qui aime l'amour et l'analyse profonde de ce sentiment, avec ses transports mais aussi ses contradictions, ce nouvel ouvrage sera un bon moment de lecture.


Paris, début des années 1970. Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et… mariée. Entre Sam et Isabelle, c’est le coup de foudre. Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d’une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ? (Quatrième de couverture.)


DOUGLAS, À TOUTE HEURE

Certains romans de Douglas Kennedy m'ont transporté (La Poursuite du bonheur, Les Charmes discrets de la vie conjugale), d'autres m'ont déçu (L'Homme qui voulait vivre sa vie), et certains se trouvent entre ces deux extrémités (Mirage) – Isabelle, l'après-midi est à classer dans cette dernière catégorie. Ni passionnément exaltant ni profondément ennuyeux, le seizième roman de l'auteur américain préféré des français (il parait, mais sur quoi se base cette assertion ? mystère et boule de gomme) vous fera cependant passer un bon moment, tant Douglas Kennedy n'a pas son pareil pour conter l'amour et ses vicissitudes.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

summer_mélodie
lhomme_qui_voulait_vivre_sa_vie
mrs_caliban
isabelle_l_après_midi
Douglas Kennedy
Isabelle, l'après-midi
4/6/2020 – Belfond
312 pages

À Propos de l'auteur

Douglas Kennedy est l’un des auteurs américains préférés des Français. Il s’est imposé avec, entre autres, Piège nuptialL’homme qui voulait vivre sa vieLes désarrois de Ned AllenLa poursuite du bonheur et Cet instant-là. Il vit entre New York, Paris, Londres et Berlin.

douglas_kennedy