Éric Neuhoff – Rentrée littéraire [critique]

20/02/2022

Il y a quelques années, j’avais lu Mufle de Éric Neuhoff en me disant que je ne réitérerai pas l’expérience, peu emballé par le roman du critique du Masque et la Plume. Et puis je me suis finalement laissé tenter par Rentrée littéraire, alléché par ce que j’en ai lu sur internet. Bien mal m’en a pris car Éric Neuhoff l’écrivain n’arrive décidément pas à être aussi drôle et acerbe que Éric Neuhoff le critique.


Pierre et Claire sont éditeurs en ce début de XXIe siècle. Un grand groupe s’intéresse à leur maison. La vendront-ils ? Et à qui ? Ils sortent beaucoup, voient tout le temps Mathieu, leur ami écrivain. Autour d’eux, Paris est en train de changer. Leur génération vieillit. Cela meurt. Cela divorce. Heureusement, les prix d’automne vont toujours à de mauvais livres – quatrième de couverture.


SORTIE DE ROUTE

Déjà, il me faut vous dire que je goûte peu le style de Éric Neuhoff, un style à base de phrases courtes, très courtes – cela n’aide pas à apprécier ses romans. Mais ce n’est pas la seule chose qui fait que je n’ai pas aimé Rentrée littéraire ; le manque de mordant et la légèreté de l’histoire y sont pour beaucoup également. Ce roman est fade, pénible à lire, mais heureusement court.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

le_grand_monde
connemara
lady_chevy
rentree_litteraire
Éric Neuhoff
Rentrée littéraire
05/01/2022 – Albin Michel
208 pages

À Propos de l'auteur

Né en 1956, journaliste au Figaro et au « Masque et la Plume », Éric Neuhoff a obtenu le Prix des Deux Magots en 1996 pour Barbe à papa, le prix Interallié en 1997 pour La petite Française, le Grand Prix du Roman de l’Académie française en 2001 pour Un bien fou, le prix Cazes en 2017 pour Costa Brava, et le Renaudot Essai 2019 pour (Très) Cher cinéma français.

eric_neuhoff