Gabriel Tallent - My Absolute Darling [critique]

18/6/2018

My Absolute Darling fait partie de ces livres écrits par des auteurs ayant décidé de prendre leur temps pour nourrir et construire leur récit. Il a ainsi fallu pas moins de huit longues années à Gabriel Tallent pour accoucher de ce qui se trouve être son premier roman. Et quel roman ! My Absolute Darling a été le livre phénomène de 2017 aux États-Unis, un best-seller encensé par Stephen King, Phil Klay, ou bien encore Kevin Powers. Et l’on comprend aisément pourquoi à la lecture de ce roman coup de poing superbement écrit, et dont on ne ressort pas indemne.


À quatorze ans, Turtle arpente les bois de la côte Nord de la Californie avec un fusil et un pistolet pour seuls compagnons. Introvertie et taciturne, l’adolescente a grandi seule, sous la coupe d’un père charismatique et abusif – un adulte en marge de la société. Hermétique au monde extérieur, Turtle ne laisse personne percer sa carapace. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen facétieux qui va étonnement la fasciner ; Turtle décide alors d’échapper à l’empire de son père et plonge dans une aventure sans retour où elle va mettre en jeu sa liberté et sa survie.

UN ROMAN PERTURBANT MAIS PASSIONNANT

« J’ai toujours su que ça allait être un livre douloureux. » Gabriel Tallent, en interview, ne cherche pas à noyer le poisson ; son premier roman est un livre qui se lit l’estomac noué, et il l’assume. Grâce à sa plume magnifique, tantôt sèche et tantôt lyrique (les descriptions de la nature sont tout bonnement splendides), le jeune auteur américain parvient à tenir le lecteur en haleine malgré un propos choc et perturbant. Depuis le décès de sa mère, Turtle survit dans une masure perdue au milieu des bois, sous la coupe d’un père alcoolo et survivaliste que ne cesse de mettre sa fille en garde contre le monde extérieur dans le seul but de la garder tout à lui. Un père violent et incestueux qui manie l’art de la manipulation à la perfection, tout comme Gabriel Tallent maîtrise celui d’instiller une tension anxiogène à son récit par le biais de scènes paroxystiques qui laissent le lecteur groggy.

UN AUTEUR À SUIVRE 

Pour un premier roman, Gabriel Tallent réussit un coup de maître et propose un livre rare. My Absolute Darling transpire le talent (sans mauvais jeu de mots), et son auteur fait preuve d’une maîtrise narrative remarquable pour un néophyte. Et les lecteurs français ne s’y sont pas trompés puisque le roman en est déjà à sa troisième réimpression, soit pour le moment près de 70 000 exemplaires écoulés. Les éditions Gallmeister doivent se réjouir d’avoir parié sur cet auteur inconnu alors même que le livre n’était pas encore sorti aux États-Unis.

Dur, parfois insoutenable, mais également magnifique, My Absolute Darling est un roman fort et poignant qui marque l’entrée en littérature d’un auteur novice pétri de talent.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

My Absolute Darling
Gabriel Tallent
My Absolute Darling
Gallmeister – 1/3/2018
464 pages

À Propos de l'auteur

Gabriel Tallent est né en 1987 au Nouveau-Mexique et a grandi en Californie. Il a mis huit ans à rédiger My Absolute Darling, son premier roman qui a aussitôt été encensé par la critique et fait partie des meilleures ventes aux États-Unis. Il vit aujourd’hui avec sa femme à Salt Lake City.

Gabriel Tallent