Homeland - saison 8 [décryptage]

7/5/2020


Neuf ans après ses débuts, Homeland tire sa révérence. Dans cette huitième saison très réussie, Carrie Mathison, l'espionne bipolaire, retourne à Kaboul, là où tout a commencé pour elle. Série phare de l'après 11 septembre, Homeland aura parfaitement su cristalliser la folie et la paranoïa que les attaques du World Trade Center ont fait naître dans l'esprit de tous les américains, et notamment dans celui de ceux qui commandaient à l'époque en haut lieu. Et ce n'est pas sans un petit pincement au cœur que nous voyons disparaître cette série phare du paysage télévisuel.

homeland_saison_8


DE QUOI ÇA PARLE ?

Après son retour de Russie, Carrie (Claire Danes) est rappelée par Saul (Mandy Patinkin), devenu conseiller à la sécurité nationale du nouveau Président des États-Unis. Ce dernier est chargé de négocier la paix avec les talibans d’Afghanistan et compte sur l’expérience de sa protégée pour servir sa cause dans ce pays à haut risque. Carrie va affronter le puissant leader Haissam Haqqani (Numan Acar) qu’elle avait déjà traqué il y a des années.

homeland_saison_8


SUSPICIONS ET TRAHISONS

Jamais Carrie Mathison n'aura été autant tiraillée entre le devoir et la raison que dans cette ultime saison ; les scénaristes s'en sont donné à cœur joie et, entre suspicions et trahisons, le téléspectateur souffre autant qu'elle. La tension est palpable du premier au dernier épisode et les nombreux twists auront raison de vos ongles, croyez-moi ! Carrie Mathison, tout à la fois perdue et sûre de son engagement pour  la paix, coûte que coûte, illumine cette saison jusqu'à un final haletant et une conclusion brillante (le dernier twist est tout bonnement parfait).

homeland_saison_8


UN ÉCHO À LA PREMIÈRE SAISON

Sans trop en révéler, cette huitième saison, parfait écho à la première, ne pouvait pas mieux se terminer. Le travail d'écriture est remarquable et la série bénéficie à ce titre d'une conclusion de qualité, ce qui est assez rare dans l'univers des séries pour être signalé. Homeland restera à coup sûr l'une des meilleures séries des années 2010 et cela fait quelque chose de la voir prendre fin.

homeland_saison_8

EN RÉSUMÉ

Les scénaristes de cette ultime saison de Homeland s'en sont donné à cœur joie pour tirailler Carrie Mathison comme jamais et pour offrir à la série américaine un final de qualité.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

homeland_saison_7
le_bureau_des_légendes_saison_5
hollywood_minisérie