Marc Dugain - Transparence [critique]

10/6/2019

Si Marc Dugain est un auteur connu et reconnu, il m'aura fallu attendre son treizième roman pour me plonger dans un de ses ouvrages, alléché par les critiques du Masque et la plume. Si le roman de l'auteur sexagénaire n'a pas fait l'unanimité chez les critiques de la célèbre émission de France Inter, ce que j'en ai entendu m'a suffit pour me donner envie de me plonger dans Transparence. Bien m'en a pris !


À la fin des années 2060, la présidente française de Transparence, une société du numérique implantée en terre sauvage d'Islande, est accusée par la police locale d'avoir orchestré son propre assassinat. Or au même moment, son entreprise s'apprête à commercialiser le programme Endless, un projet révolutionnaire sur l'immortalité, qui consiste à transplanter l'âme humaine dans une enveloppe corporelle artificielle. Alors que la planète est gravement menacée par le réchauffement climatique, cette petite start-up qui est sur le point de prendre le contrôle du secteur numérique pourra-t-elle sauver l'humanité ?


2067

Les romans d’anticipation sont en général des récits glaçants car ils mettent l’accent sur les dérives totalitaires qui pourraient s’abattre sur notre société si nous n’étions pas vigilants. Dans Transparence, Marc Dugain fait confluer le transhumanisme et la révolution numérique – en imaginant un monde où la quasi-totalité de l’humanité partage la moindre de ses données personnelles avec Google, l’auteur dresse un futur où chaque individu peut être « ressuscité » dans une enveloppe inorganique (plus besoin de manger, boire ou dormir) où sa conscience est récréée à l’identique grâce aux données qu’il a partagées tout au long de sa vie. L’immortalité se fait donc au prix d’une existence où la notion de vie privée a été totalement abolie. La course au partage de données afin de prétendre à l’immortalité est alors la seule chose qui compte, la seule chose qui obsède les gens ; cette course effrénée renforçant ainsi le pouvoir des sociétés comme Google en même temps qu’elle accroît leurs richesses. Flippant.

Mais à l’heure où récupérer des données sur les internautes pour les revendre au prix fort est le cheval de bataille de bon nombre de sociétés, Marc Dugain ne fait que nous alerter sur les dérives possibles qui nous pendent au nez, rien de plus…


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Transparence
Marc Dugain
Transparence
25/4/2019 - Gallimard
224 pages

À Propos de l'auteur

Marc Dugain nait le 3 mai 1957 au Sénégal où son père est coopérant. Il habite Grenoble dès l'âge de six ans et y poursuit sa scolarité au lycée Champollion.

Il obtient ensuite un diplôme de l'Institut d'études politiques de Grenoble et un diplôme d'expert-comptable.

À trente-cinq ans, il commence une carrière littéraire en racontant le destin de son grand-père maternel, « gueule cassée » de la guerre de 14-18, dans La Chambre des officiers, publié en 1998 et qui le fait connaître. Dès lors, Marc Dugain se consacre entièrement à l'écriture, en traitant de sujets variés.

Marc Dugain