Michael Christie – Lorsque le dernier arbre [critique]

02/09/2021

Pour le moment, je n’ai entendu parler de Lorsque le dernier arbre, le premier roman de Michael Christie, nulle part ailleurs que dans la bouche de ma libraire qui me l’a vivement conseillé (et que je remercie). Et cela m’étonne tant ce livre foisonnant est d’une qualité exceptionnelle – comme quoi les médias de masse et spécialisés peuvent passer à coter d’une pépite perdue dans l’océan des publications d’une rentrée littéraire.


2038. Les vagues épidémiques du Grand Dépérissement ont décimé tous les arbres et transformé la planète en désert de poussière. L’un des derniers refuges est une île boisée au large de la Colombie-Britannique, qui accueille des touristes fortunés venus admirer l’ultime forêt primaire. Jacinda y travaille comme guide, sans véritable espoir d’un avenir meilleur. Jusqu’au jour où un ami lui apprend qu’elle serait la descendante de Harris Greenwood, un magnat du bois à la réputation sulfureuse. Commence alors un récit foisonnant et protéiforme dont les ramifications insoupçonnées font écho aux événements, aux drames et aux bouleversements qui ont façonné notre monde. Que nous restera-t-il lorsque le dernier arbre aura été abattu ? – extrait quatrième de couverture.


LORSQU’UN ROMAN EST PASSIONNANT

Le récit de Lorsque le premier arbre débute en 2038, dans un monde où les arbres ont quasiment tous disparus et qui étouffe. Puis à la manière des cernes des arbres qui l’habitent, le roman retourne en arrière jusqu’en 1908, après avoir fait des étapes en 2008, 1974 et 1934, avant de refaire le même parcours en sens inverse. Une structure singulière pour un roman ambitieux.

Car Michael Christie nous offre un grand roman, un roman digne des plus grands auteurs nord-américains (on pense notamment à À l’est d’Eden de John Steinbeck) où le canadien raconte avec brio et sur plusieurs générations l’histoire compliquée d’une famille liée à la nature et aux arbres. Un régal.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

seule_en_sa_demeure
quatre_heures
le_cerf_volant
lorsque_le_dernier_arbre
Michael Christie
Lorsque le dernier arbre
18/08/2021 – Albin Michel
608 pages

À Propos de l'auteur

Originaire de Vancouver, en Colombie Britannique, Michael Christie avait fait une entrée remarquée sur la scène littéraire avec son premier recueil de nouvelles, Le Jardin du mendiant (Albin Michel, 2012).

Traduit dans une quinzaine de langues, Lorsque le dernier arbre, son premier roman, a été finaliste du prestigieux Giller Prize et récompensé par le Arthur Ellis Award for Best Novel.

michael_christie