Ottessa Moshfegh - Mon année de repos et de détente [critique]

6/9/2019


Mon année de repos et de détente est le second roman de Ottessa Moshfegh. N’ayant pas du tout aimé le premier (Eileen, Fayard, 2016), j’en avais même complètement oublié le nom de l’auteure et heureusement, sinon je n’aurais pas été interpellé par l’éloge qu’a faite Frédéric Beigbeder de ce nouveau roman dans Le Masque et la plume et je serais passé à côté d’un ouvrage décalé et ô combien jubilatoire.


Jeune, belle, riche, fraîchement diplômée de l’université de Columbia, l’héroïne du nouveau roman d’Ottessa Moshfegh décide de tout plaquer pour entamer une longue hibernation en s’assommant de somnifères. Tandis que l’on passe de l’hilarité au rire jaune en découvrant les tribulations de cette Oblomov de la génération Y qui somnole d’un bout à l’autre du récit, la romancière s’attaque aux travers de son temps avec une lucidité implacable, et à sa manière, méchamment drôle.


EXISTENTIALISME AMERICAIN ET JUBILATOIRE

Avec ses deux premiers romans, Ottessa Moshfegh m'aura fait faire le grand écart comme aucun auteur avant elle ; dire que je n'ai pas aimé Eileen, le premier, relève de l'euphémisme – je me suis ennuyé à mourir en le lisant –, tout comme qualifier Mon année de repos et de détente de roman existentialiste jubilatoire est un raccourci facile ; difficile pour moi de croire que j'ai lu deux ouvrages écrits par la même personne. Autant l'histoire de cette vieille femme qui se remémore une semaine de sa jeunesse était empesée, autant le récit de cette jeune femme à bout décidant de s'abrutir de médicaments pour ne plus avoir à affronter la vie est fascinant.

Si l'intrigue n'est certes pas très épaisse, les digressions et les personnages loufoques (la psy n'ayant aucune connaissance de la notion de déontologie est hilarante) emmène le lecteur sur un terrain parsemé de scènes cocasses et désopilantes. Je ne me suis pas ennuyé une seconde et j'ai tourné les 300 pages qui composent ce roman à une vitesse supersonique.

Jetez-vous sur ce livre, vous ne serez pas déçus, Frédéric Beigbeder à raison ! 

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

Mon année de repos et de détente
Ottessa Moshfegh
Mon année de repos et de détente
21/8/2019 - Fayard
304 pages

À Propos de l'auteur

Ottessa Moshfegh est une romancière américaine née à Boston en 1981. Elle est l'auteure d'une novella, McGlue, couronnée par le Fence Modern Prize et le Believer Book Award, et d'un recueil de nouvelles, Homesick for Another World.

Son premier roman, Eileen (Fayard, 2016), s'est vu décerner le prix Pen/Hemingway du premier roman en 2016, et a figuré parmi les finalistes du Man Booker Prize et du National Book Critics Circle Award.

Ottessa Moshfegh