Philippe Besson – Le Dernier enfant [critique]

20/05/2021

Ayant plus qu'adoré le triptyque autobiographique de Philippe Besson, c'est avec une réelle envie que je me suis plongé dans Le Dernier enfant pour savoir de quel bois est fait le versant romanesque de l'auteur Charentais. Et si je suis honnête, je dois dire que ma déception a été à la hauteur du plaisir que j'ai pris à lire Un certain Paul Darrigrand et Dîner à Montréal.


Une journée dans la vie d'une mère qui voit le dernier de ses enfants quitter la maison familiale pour s'installer dans la ville voisine. Ce départ va entraîner de vive émotions pour celle qui a peur du vide qu'elle va trouver dans la maison en rentrant du déménagement.


UN ROMAN DE TOI

Que se passe t-il dans la tête d'une mère qui voit le dernier de ses enfants quitter le nid familial pour voler de ses propres ailes ? C'est à cette question que tente de répondre Philippe Besson dans Le Dernier enfant. Malheureusement, le roman est bourré de clichés, de lieux communs éculés. Je ne reproche pas à Philippe Besson d'avoir voulu traiter un sujet qu'il n'a jamais vécu (je n'ai moi-même pas d'enfants et pourtant le sujet m'intéressait fortement – souvenir de l'émotion de ma propre mère lorsque je l'ai moi-même quitté) car on peut parfaitement se mettre à la place d'un autre ; non, je reproche à Philippe Besson de n'avoir pas su apporter à son récit le petit quelque chose qui l'aurait rendu original.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

un_certain_paul_darrigrand
monsieur_tanner
un_diner_a_montreal
le_dernier_enfant
Philippe Besson
Le Dernier enfant
07/01/2021 – Julliard
208 pages

À Propos de l'auteur

Philippe Besson, né à Barbezieux-Saint-Hilaire (Charente) le 29 janvier 1967, est un écrivain, dramaturge et scénariste français, anciennement directeur des ressources humaines en entreprise.

Il a également été critique littéraire et animateur de télévision.

philippe_besson