Pistol – minisérie [décryptage]

27/07/2022


Pistol a beaucoup fait parler depuis l’annonce de sa mise en chantier, notamment Johnny Rotten qui n’en fini plus de vomir tout le mal qu’il pense de la série, arguant une réécriture de l’histoire bien que Danny Boyle se soit basé sur l’autobiographie de Steve Jones pour en écrire le scénario. Toujours est-il qu’en dehors de toute considération historique, Pistol est une minisérie fort agréable à regarder.

pistol


DE QUOI ÇA PARLE ?

Alors que le Royaume-Uni est en pleine récession en ce début des années 70, le jeune Steve Jones veut monter un groupe de rock. Ce sera les Sex Pistols. Le groupe punk va peu à peu monter en puissance et accéder à la notoriété.

pistol


DANNY SAVE THE SEX PISTOLS

Visuellement, il n’a rien à redire sur Pistol. Danny Boyle n’étant pas un lapin de cinq semaines, il propose aux téléspectateurs une réalisation rythmée au diapason du sujet de la série : le chaos. La reconstitution des concerts incendiaires des Sex Pistols est à ce titre parfaitement réussi et on s’y croirait.

Danny Boyle a par ailleurs eu la bonne idée de parsemer les épisodes d’images d’archives de l’époque et de quelques plans des vrais Sex Pistols, ancrant ainsi la série dans la réalité. Les acteurs sont bons et se fondent parfois parfaitement dans leur personnage (Louis Partridge parfait en Sid Vicious). Et si le résultat final est forcément édulcoré par rapport à la vérité, il est malgré tout plus que plaisant.

pistol

EN RÉSUMÉ

Si tout n’est pas bon dans Pistol, la minisérie est malgré tout à la hauteur du mythe du groupe dont elle évoque l’histoire.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

stranger_things_saison_4
breeders_saison_3
umbrella_academy_saison_3