San-Antonio – Si ma tante en avait [critique]

23/10/2021

Quelques mois après la première, ma seconde incursion dans l’univers de San-Antonio fut tout aussi agréable. À l’instar de Vas-y, Béru !Si ma tante en avait est un roman où Frédéric Dard joue d’une plume de maître avec la langue, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur.


Exilés, après leur précédente aventure, au fin fond des Côtes d’Armor, San-Antonio et Bérurier s'ennuient à mourir... jusqu'à ce qu'un meurtre vienne soudain mettre un terme à cette monotonie.

...ON L'APPELLERAIT MON ONCLE

Dans Si ma tante en avait, comme dans d’autres romans de San-Antonio, l’intrigue policière est réduite à peau de chagrin et tout l’intérêt du livre est dans la folie littéraire de Frédéric Dard qui s’en donne à cœur joie. Ce fut une fois de plus une grande jubilation pour moi de lire les envolées lyriques du commissaire San-Antonio.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

chevreuse
vas_y_beru
le_voyant_d_etampes
si_ma_tante_en_avait
San-Antonio
Si ma tante en avait
Fleuve Noir – 1978
256 pages

À Propos de l'auteur

San-Antonio est l'un des nombreux noms de plume de Frédéric Dard sous lequel l'écrivain français publia 175 romans mettant en scène le commissaire éponyme.

frédéric_dard