Sky Rojo – saison 1 [décryptage]

10/05/2021


Depuis le succès surprise de La casa de papel en 2018, Netflix multiplie la production de séries en Espagne et les collaborations avec Álex Pina, le créateur et scénariste à l’origine du phénomène. Et si White Lines (la deuxième création de Álex Pina pour Netflix) a été annulée par la plateforme après une saison seulement, Sky Rojo à d’ores et déjà été renouvelée pour une seconde saison qui sera diffusée fin juillet. Espérons que cette seconde saison saura se remettre en question et ne pas reproduire les erreurs de la première qui est bien poussive.

sky_rojo_saison_1


DE QUOI ÇA PARLE ?

Coral, Wendy et Gina sont trois prostituées qui travaillent à Ténériffe dans un club tenu par Roméo. Après une altercation, elles laissent ce dernier pour mort et s’enfuient. Moïse et Christian, les hommes de mains de Roméo se mettent alors à leur poursuite, bien décidés à ramener les apostates au bercail.

sky_rojo_saison_1


SKY ROJO VOIT ROUGE

Présentée par ses créateurs comme une série « pulp latine », Sky Rojo peine cependant à soutenir la comparaison avec les hommages réussis à ce genre littéraire tel que le cultissime Pulp Fiction, par exemple. Si la série est plutôt plaisante visuellement avec des belles images et des plans chiadés, le reste n’est pas vraiment à la hauteur. Acteurs souvent faux (les nombreuses scènes de prises de drogue par le personnage de Coral sont risibles tellement elles sont irréalistes et que l’actrice est à côté de la plaque) et scénario caricatural, il n’y a pas grand chose à mettre au crédit de la série espagnole.

sky_rojo_saison_1

EN RÉSUMÉ

Parfois mal interprétée et frôlant souvent la caricature, cette premier saison de Sky Rojo ne casse pas des briques.


A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

the-innoncent
sexify
glow_saison_3