John Irving – L'Hôtel New Hampshire [critique]

07/01/2021

C'est toujours avec une excitation comparable à celle d'un enfant le matin de Noël que je m’attelle à la lecture d'un nouveau roman de John Irving. Et tout comme le père Noël, l'auteur américain déçoit rarement. C'est pourquoi j'ai décidé de débuter mon année littéraire 2021 avec L'Hôtel New Hampshire, afin d'attaquer ce nouveau millésime sous les meilleurs hospices. Hélas, rarement ne veut pas dire jamais et, une fois n'est pas coutume, je n'ai pas été transcendé par la plume de celui qui reste – et de loin – mon auteur préféré.


La famille Berry est composée de deux parents et de leurs cinq enfants : Frank, l'aîné, Franny, la plus étrange, John, Lilly et Egg le cadet. Entre d’étranges histoires avec des ours, les aventures de leur labrador empaillé Sorrow et les désirs de John et Franny, l’histoire de cette famille atypique transporte successivement le lecteur dans trois hôtels différents, entre l'Europe et les États-Unis dans des aventures tantôt loufoques, tantôt graves.


DANSE AVEC LES OURS

Premier roman de l'après-Garp, L'Hôtel New Hampshire a eu la lourde tâche de succéder à un monument de la littérature américaine, au chef-d’œuvre de son auteur. Difficile de faire aussi bien que Le Monde selon Garp, tant ce dernier est un roman subjuguant. Et si John Irving y est parvenu avec L'Œuvre de Dieu, la part du Diable en 1985, Une prière pour Owen en 1989 et Une veuve de papier en 1998, L'Hôtel New Hampshire, sans être un mauvais roman, souffre de la comparaison.

Si le talent est là – un talent éminemment supérieur à la plupart de ses contemporains –, le cinquième roman de John Irving ne possède pas la même folie que celle présente dans les ouvrages cités précédemment et qui transforme ces romans (d'apprentissage) en récits tout à la fois désopilants et édifiants. Reste un roman agréable où le génie de John Irving éclabousse un épilogue parfaitement réussi.

A LIRE AUSSI SUR LITTÉRATURE & CULTURE

oeuvre_dieu_part_diable
une_prière_pour_owen
la_quatrième_main
hotel_new_hampshire
John Irving
L'Hôtel New Hampshire
1/4/1982 – Seuil
480 pages

À Propos de l'auteur

John Irving est né en 1942 et a grandi à Exeter (New Hampshire). Avant de devenir écrivain, il songe à une carrière de lutteur professionnel. À vingt ans, il fait un séjour à Vienne. Puis, de retour en Amérique, il travaille sous la houlette de Kurt Vonnegut Jr à l'atelier d'écriture de l'Iowa. Premier roman en 1968 : Liberté pour les ours !, suivi de L'épopée du buveur d'eau. La parution du Monde selon Garp est un événement. Avec L'Hôtel New Hampshire, L'Œuvre de Dieu, la part du diable, Une prière pour Owen, Un enfant de la balle, Une veuve de papier et Je te retrouverai, l'auteur accumule les succès auprès du public et de la critique.

john_irving